Guide de l'éco-responsabilité

revenir à l'accueil du site

voir le site de l'ademe
imprimer cette page
 
Méthodologie

Comment bien choisir son papier ? Il existe de nombreux types de papiers différents, et leur impact sur l’environnement est lui aussi très variable. Le papier recyclé est aujourd’hui de qualité équivalente à un papier non recyclé, et utilise beaucoup moins de ressources. Le papier peut également être issu de forêts gérées durablement, c'est-à-dire en maintenant leur capacité de régénération et leur vitalité. C’est important car une partie du papier consommé en France est importée, et peut donc provenir de forêts mal exploitées. Or, les forêts jouent un rôle important dans l’atténuation des effets du changement climatique par le CO2 qu’elles absorbent et la biodiversité qu’elles abritent.

Par ailleurs, le choix du papier recyclé s’inscrit dans une démarche logique : il encourage toute la filière du recyclage à travers le tri et la valorisation des déchets, mais il privilégie aussi la prévention. En effet, recycler du papier permet d’éviter d’enfouir ou d’incinérer des déchets. De plus, cela rend possible la réutilisation des fibres de bois, et évite donc d’en consommer davantage. Le papier recyclé est la solution à privilégier sur le plan environnemental.

1. Quelle quantité ?

Adaptez les achats aux besoins réels, et réévaluez-les régulièrement (pour réduire les achats si les besoins diminuent au fur et à mesure de la démarche). Comme il est souvent plus économique d’acheter en grandes quantités, vous pourrez acheter autant de papier mais à une fréquence plus faible (si votre capacité de stockage le permet).

2. Pour quel usage ?
  • Vous pouvez définir le grammage nécessaire pour chaque type de papier. Par exemple, les enveloppes et le papier pour usage courant peuvent être d’un grammage plus faible (80g/m2 au lieu de 90), même si vous souhaitez garder une certaine épaisseur pour le papier à en-tête (mais pensez qu’un papier moins blanc ou moins épais n’est plus aujourd’hui un signe de mauvaise qualité !). Plus un papier est lourd, plus il demande de l’énergie et de la matière pour être produit. A l’inverse, plus un papier est léger, moins il est coûteux à expédier.
  • La blancheur est un élément important à prendre en compte. En effet, ce sont les azurants optiques qui renvoient les UV pour faire paraître le papier plus blanc. Ces molécules chimiques, difficilement dégradables, polluent l’environnement.
3. Comment choisir ?

Fiez-vous aux écolabels et certifications !

  • Les écolabels permettent de s’assurer que la fabrication du papier choisi a un impact environnemental réduit, tout en maintenant la qualité du produit :
    l’Ecolabel européen, le Cygne blanc, l’Ange bleu et NF Environnement sont les plus courants. Le logo APUR indique le taux de fibres recyclées dans un papier. Une description de ces labels est disponible sur le site d’Ecofolio.
  • D’autres certifications garantissent que le papier est issu de forêts gérées durablement, comme FSC ou PEFC. Elles promeuvent le maintien écologique et économique des forêts, ainsi qu’une gestion socialement responsable.
  • Enfin, certaines certifications donnent des indications sur les processus de blanchiment. L’appellation TCF (Totally Chlorine Free) garantit que les pâtes utilisées pour la fabrication du papier sont blanchies sans aucun agent chloré (l’indication ECF (Elementary Chlorine Free) indique seulement que les pâtes sont blanchies sans chlore gazeux, ce qui est aujourd’hui le presque toujours le cas).

Dans tous les cas (papier recyclé, papier issu de forêts gérées durablement ou papier combinant les deux aspects), les écolabels reconnus vous guideront vers un achat plus responsable. De manière générale, prenez également en compte l’impact environnemental du transport du papier (qui est fortement émetteur de CO2) : privilégiez donc les papiers produits localement à partir de papiers collectés dans un rayon assez proche, en considérant leur bilan carbone global. Les labels peuvent vous apporter des garanties sur ce point également.

Afin de mettre en place une nouvelle politique d’achat papier et de convaincre vos collaborateurs, vous pouvez demander à votre fournisseur habituel de vous faire tester son offre « durable » et de vous proposer plusieurs échantillons.


Retour en haut de la page