Guide de l'éco-responsabilité

revenir à l'accueil du site

voir le site de l'ademe
imprimer cette page
 
Agir sur les déchets

Consommation durable et déchets

Agir sur les déchets

Consommer différemment pour produire moins de déchets dans le cadre de ses activités. Améliorer la gestion des déchets produits, en privilégiant le recyclage et la valorisation.

Diagnostic

Le diagnostic sert à :
  • Connaître la production de déchets sur le site : nature, volume, modes de pré-collecte et de collecte (collectivité ou prestataire privé) ;
  • Identifier les comportements des collaborateurs ;
  • Identifier les freins et les leviers (caractéristiques du site, association d'employés, motivation de leaders...) qui vont aider à construire les actions les plus pertinentes.

Pour réaliser ce diagnostic, on peut commencer par un bilan des quantités déchets générés, et progressivement compléter l’approche quantitative par des questionnements plus spécifiques, qui permettront in fine de repérer les axes de progrès potentiels.

Vous pouvez vous appuyer sur les pré-diagnostics et diagnostics disponibles sur le site DIAGADEME et sur le guide pour les déchets des entreprises.

Etape 1 : identifiez les types et les quantités de déchets produits

Pour évaluer en interne le gisement de déchets produits par votre structure, plusieurs approches sont possibles, mettant à contribution plusieurs services : Achats, Moyens Généraux et Environnement... et également l’ensemble des prestataires extérieurs concernés.

  • Estimation du gisement à partir des déchets : volume et poids des déchets évacués hors du site (informations disponibles sur les bons d’enlèvement, factures, bordereaux de suivi d’enlèvement des déchets délivrés par votre collecteur, justificatifs de la redevance d’enlèvement des ordures ménagères).
  • Estimation à partir des achats : il est parfois nécessaire d’estimer les quantités de déchets produits en fonction des consommations (papiers, cartons, toners, etc.). La première source d’informations correspond alors aux factures d’achat des consommables (papiers, cartouches d’encre) ainsi qu’aux contrats avec les prestataires. Un repère est utile concernant le papier : la quantité de papier acheté et non jeté (dossiers  archivés, expéditions de documents) est équivalente à la quantité de papier reçue de l'extérieur (hors achats) et jetée.
  • Estimation à partir des activités : cette méthode nécessite une mise en œuvre plus longue. Elle consiste à :
    • identifier les services ou types de postes de travail susceptibles de produire les différents déchets (réception du courrier, reprographie, restauration, etc…),
    • compter le nombre de postes de même type,
    • mesurer, pour une personne ou une situation représentative de chaque type de poste, le volume de déchets produits par jour,
    • évaluer la production globale de déchets en extrapolant ces données à l'ensemble des postes.

Le tableau ci-dessous est un exemple de la façon dont il est possible d’effectuer un bilan des quantités de déchets générés sur le site. Ce bilan peut être réalisé à partir des quantités de fournitures achetées et les informations peuvent provenir de factures, de répartitions contractuelles ou d’estimations.

 

Types de déchetsAnnée N-2 ou année N-1 ou année NObservations
TonnesK€
Papiers de bureaux
Emballages
Fournitures bureautiques
Cartouches d’imprimante
Déchets d’équipements électriques et électroniques
Déchets alimentaires
Déchets végétaux
DASRI
Déchets radioactifs
Déchets anatomiques
Déchets de films argentiques
Autres déchets



Afin de compléter les informations obtenues en interne, vous pourrez contacter certains organismes (ex : Chambre de Commerce et d’Industrie, directions régionales de l’ADEME).

Quelle que soit la méthode retenue, il est souhaitable de prévoir une période test à l'issue de laquelle vous pourrez revoir l'estimation initiale de votre gisement.

Dans le guide déchets des entreprises, vous trouverez également un outil d’estimation de ces quantités à l’aide de ratio sur la densité pour traduire, par exemple, le volume d’une benne en poids.

Etape 2 : évaluez la gestion des déchets

L’enlèvement de vos déchets peut être assuré par le biais de prestataires privés, par la collecte municipale ou par une combinaison des deux.

Évaluer la gestion interne

L’évaluation des modalités de gestion interne des déchets nécessite de procéder à des visites de sites, des entretiens et des contrôles de documents. Pour mener à bien votre évaluation, vous pourrez vous appuyer sur les principaux points suivants :

  • l’adéquation des équipements utilisés pour le stockage des déchets sur votre site en termes de positionnement et de capacité ;
  • l’existence d’une signalétique au niveau des poubelles bureaux, bennes de collecte/regroupement, locaux techniques déchets ;
  • la réalisation d’actions de sensibilisation auprès du personnel et des entreprises de prestations ;
  • la périodicité des mouvements d’enlèvement des déchets ;
  • l’existence de documents internes du type procédures, modes opératoires, consignes concernant la réduction et le tri des déchets … ;
  • l’existence d’un archivage des justificatifs d’enlèvement des déchets ;
  • l’existence de données sur les principaux coûts liés à cette gestion interne.

Évaluez la gestion externe

Pour évaluer les modalités de gestion externe des déchets, vous serez amenés à identifier, en lien avec vos service Achats ou Moyens Généraux, les prestataires qui interviennent sur votre site (par exemple pour le nettoyage ou surtout de collecte / récupération de déchets) puis à étudier les contrats existants. Pour mener à bien votre évaluation, vous pourrez vous appuyer sur les principaux points d’attention suivants :

  • les dates d’échéances et la durée du contrat (contrat pluriannuel, renouvellement tacite) afin de mieux connaître les dates de renouvellement du contrat ;
  • les types de prestation (ex : tri, enlèvement, traitement, recyclage...) ;
  • les évolutions des montants versés par type de déchet et par filière ;
  • les types de rémunération (forfaitaire, à la prestation…) ;
  • les garanties de reprise proposées ;
  • la conformité réglementaire des filières de traitement utilisées.

Vérifiez que les prestations en cours sont compatibles avec la mise en place du tri des déchets en interne et identifiez les adaptations à prévoir.

Tableau de synthèse de l’état des lieux de la gestion des déchets

La formalisation de l’état de lieux de la gestion des déchets (quantités de déchets produits, gestion interne et gestion externe des déchets) pourra se faire sous la forme d’un tableau. Pour vous aider à formaliser ces résultats, inspirez-vous du tableau suivant :

Etape 3 : estimez les coûts liés à la gestion des déchets

La connaissance des coûts liés aux déchets vous aidera à orienter vos actions et à mieux négocier ou renégocier vos contrats de prestation pour l’enlèvement et l’élimination des déchets (collecte, transport, stockage, tri et traitement y compris valorisation). On distingue 4 types de données économiques :

  • le coût de gestion externe qui correspond aux factures des prestataires d’élimination des déchets (on peut ajouter à ces factures les montants versés à la collectivité au titre des taxes ou redevances liées aux déchets.),
  • les recettes éventuelles provenant du recyclage de certains déchets,
  • le coût de gestion interne qui correspond aux dépenses de fonctionnement interne (personnel, équipement) liées à la gestion des déchets,
  • le coût de production des déchets qui correspond aux achats des matières, produits et consommables dont proviennent les déchets. Ce coût peut être réduit grâce à la prévention.

Le coût complet des déchets est la somme de ces 4 données. Il ne s’agit pas d’avoir une estimation exhaustive de tous les coûts pour tous les déchets mais plutôt de repérer les principaux potentiels d’économie. C’est notamment sur cette base que vous pourrez convaincre en interne de l’intérêt d’agir sur vos déchets.

Etape 4 : évaluez les potentiels de réduction à la source et de valorisation matière

Pour estimer le potentiel de valorisation des déchets produits, vous pourrez consulter des prestataires afin de connaître les filières de recyclage susceptibles de vous intéresser. En effet, il est nécessaire de bien comprendre les contraintes des différents intervenants des filières récupération-recyclage car elles conditionnent le tri en amont.

Ainsi, la demande de ces industriels porte sur de grandes quantités de matières recyclables très homogènes, alors que les gisements de déchets recyclables sont divers et de qualité variable (ex : papiers, cartons, plastiques, palettes, cartouches d’imprimantes, toners de photocopieurs, tubes néons, piles…).

On parle de "filière" car chaque intervenant va, à son tour, prendre en charge vos déchets recyclables, les regrouper avec d'autres et les préparer pour l'intervenant suivant. En complément des explications que vous obtiendrez auprès des différents intervenants, il peut être intéressant de prendre rendez-vous pour visiter leurs installations.

Collectivités
Collectivités : "construire et suivre un PPP"

Pour les collectivités, il est conseillé de suivre en interne la méthode fournie  pour un plan d’actions "Plan ou Programme de prévention des déchets" :

http://multimedia.ademe.fr/outils/Programme_Prevention_Dechets


Espace de travail

Pour établir votre diagnostic "Déchets", identifiez-vous, rendez-vous dans votre espace de travail et sélectionnez cette thématique dans la liste.

Si vous ne disposez pas d'un compte sur ce site, vous pouvez en créer un en quelques clics. Inscrivez-vous sur la page "Créer un compte" !

Vous pouvez également télécharger le diagnostic au format excel sur la page "Fichiers à télécharger".


Retour en haut de la page