Guide de l'éco-responsabilité

revenir à l'accueil du site

voir le site de l'ademe
imprimer cette page
 

Le tableau ci-dessous présente quelques actions concrètes qu’il est possible de mettre en place dans le cadre d’un programme d’actions visant l’énergie, des gestes individuels quotidiens aux opérations de plus grande envergure nécessitant plus ou moins d’investissement.

Actions individuellesActions programmées sans moyens lourdsActions programmées avec de l’investissement
Général et bâtiment
  • Prévoir des niveaux de performance énergétique à atteindre dans les cahiers de charges techniques des appels d’offres
  • Sensibiliser le personnel aux économies d’énergie, promouvoir les bonnes pratiques
  • Créer un poste d’économe de flux pour améliorer la maîtrise de l’énergie au sein de la structure
  • Accompagner les services dans la réalisation de bilans Gaz à effet de serre de leurs activités
  • Introduire dans la structure des pratiques de télétravail et de visioconférence
  • Procéder à un diagnostic énergétique complet des bâtiments
  • Procéder à un bilan Gaz à effet de serre de toutes les activités de la structure
  • Imposer les cibles HQE® pour les constructions
  • Améliorer l’isolation du bâtiment pour profiter de son inertie thermique
  • Renforcer l’isolation thermique des parois pour éviter les ponts thermiques
  • Remplacer progressivement les fenêtres mal isolées notamment pour la mise en place de doubles vitrages
  • Installer une toiture végétale et / ou des murs végétaux pour protéger le bâtiment du rayonnement solaire
  • Réaliser une opération de thermographie aérienne infrarouge pour évaluer les déperditions thermiques des bâtiments
Éclairage
  • Éteindre les lumières du bureau en sortant
  • Placer le poste de travail vers la fenêtre
  • Remplacer les ampoules classiques par des ampoules basse consommation
  • Supprimer les lampes à halogène, y compris les halogènes basse tension, plus énergivores et coûteuses
  • Installer des détecteurs de présence, des minuteries, des capteurs de luminosité, etc.
  • Respecter les niveaux d’éclairement de la norme NF EN 12464-1 (éclairage général / d’appoint...)
  • Programmer l’extinction automatique de l’éclairage la nuit et le week-end dans les espaces de circulation et les bureaux, une simple horloge peut se révéler suffisante
  • Favoriser l’éclairage naturel et créer des espaces naturellement lumineux
  • Installer dans les grandes pièces des rampes d’ampoules séparées pour mieux « doser » l’éclairage utile
  • Éviter les salles de réunions dépourvues de fenêtre (pièces aveugles)
  • Privilégier les couleurs claires pour le plafond, les murs et le mobilier
Matériel électrique et informatique
  • Ne pas laisser les chargeurs d’appareils branchés inutilement
  • Éteindre l’ordinateur et l’imprimante le soir, partager imprimante, scanner, copieur…à plusieurs
  • Paramétrer la veille des ordinateurs et appareils pour minimiser leur consommation entre deux périodes d’utilisation
  • Remplacer progressivement les écrans cathodiques d’ordinateurs par des écrans plats
  • Équiper les ordinateurs et imprimantes de multiprises à interrupteur
  • Diminuer le nombre d’imprimantes individuelles au profit d’imprimantes collectives et de façon générale, optimiser le parc bureautique
  • Vérifier avant l’achat les consommations énergétiques des appareils bureautiques
  • Changer les appareils défectueux
  • Favoriser l’achat d’équipements à basse consommation (étiquette Energie, écolabels)
Chauffage, froid et climatisation
  • En hiver, éteindre le radiateur au lieu d’ouvrir la fenêtre
  • Limiter le chauffage à 19°C
  • En été, rafraîchir les bureaux en aérant le matin.
  • Dégivrer régulièrement les équipements réfrigérants
  • Entretenir régulièrement les installations de chauffage
  • Changer les appareils de chauffage défectueux ou peu performants
  • Equiper les radiateurs de robinets thermostatiques
  • Placer des thermostats dans les différentes pièces
  • Réguler le chauffage en adéquation avec l’utilisation des locaux (selon les usages : 19 à 21°C pour les bureaux et 10 à 12°C pour les réserves et archives) et équiper les pièces de systèmes de régulation individuels
  • Équiper les chaudières de modes programmables (mode économique la nuit et le week-end)
  • Installer des stores, filtres pour les bureaux trop ensoleillés
  • Mettre en place un suivi énergétique de chaque appareil (bilan énergétique, “signature électrique”…)
  • Faire un diagnostic énergétique complet du bâtiment
  • Renforcer l’isolation (interne, externe)
  • Ventiler les bâtiments pendant la nuit pour favoriser leur rafraîchissement
  • Négocier un contrat de chauffage avec obligation de résultats
  • Utiliser des énergies renouvelables (bois…)
  • Installer un chauffe-eau solaire
  • Construire les nouveaux bâtiments en utilisant les techniques avancées de bioclimatisme
  • Installer des thermostats dans toutes les pièces
  • Construire des bâtiments selon la norme basse consommation ou « passifs » (qui ne consomment pas plus d’énergie qu’ils n’en produisent)

 

Consulter aussi les fiches « Opérations standardisées d’économies d’énergie » sur le site du MEDDE : il s’agit d’opérations couramment réalisées pour lesquelles une valeur forfaitaire de certificats d’économies d’énergie (CEE) à attribuer a été définie. Des fiches à caractère réglementaire précisent, pour chaque opération, les conditions de délivrance des certificats et le montant forfaitaire de certificats à délivrer. Ces fiches se répartissent en six secteurs.

www.developpement-durable.gouv.fr/2-le-secteur-du-batiment-tertiaire.html


Espace de travail

Pour travailler sur vos actions "Énergie", identifiez-vous, rendez-vous dans votre espace de travail et sélectionnez cette thématique dans la liste.

Si vous ne disposez pas d'un compte sur ce site, vous pouvez en créer un en quelques clics. Inscrivez-vous sur la page "Créer un compte" !


Retour en haut de la page