Guide de l'éco-responsabilité

revenir à l'accueil du site

voir le site de l'ademe
imprimer cette page
 
Pilotage de la démarche

La méthode

Pilotage de la démarche

Former

La formation permet d’apporter des connaissances et des compétences afin de modifier en profondeur les comportements ou habitudes. La formation permet aussi de perfectionner les modes d’intervention et les techniques de gestion de projet.

Pour engager une action de formation, trois démarches sont à accomplir :
  1. Déterminer les besoins du chef de projet, de l’équipe-projet et des acteurs du projet éco-responsable en formation, information, sensibilisation (utiliser les entretiens annuels, analyser les dysfonctionnements constatés sur le site, interroger les responsables de service, organiser une réunion entre collaborateurs assumant des tâches similaires…) ;

  2. Veiller à aller au-delà de la demande de formation et à bien comprendre les facteurs humains de blocage ;

  3. Élaborer un plan de formation (qui est formé ou informé ? à quoi ? comment ? qui est formateur ?).

Etat/établissements publics

Un dispositif national de formation à l’éco-responsabilité pour les administrations est animé par l’IFORE, dans le cadre du pôle de compétence de formation au développement durable. Il comporte une série de modules de formation sur la démarche d’éco-responsabilité en général comme sur chacun des thèmes spécifiques : achats, déchets, eau, énergie, HQE®, déplacements, gestion du patrimoine bâti, bilan de gaz à effet de serre...

Les formations spécifiques existantes sont présentées au sein des différentes fiches thématiques de la partie « Objectifs et actions » du guide.

Ces modules de formations peuvent également être déclinés localement : prenez contact avec les Délégués Régionaux de Formation pour connaître les possibilités de formation offertes dans votre région.

Les “formations-actions” sont des démarches par lesquelles on réalise un projet en même temps qu’on se forme, c’est-à-dire qu’on effectue une mise en pratique concrète et immédiate des connaissances que l’on acquiert. Exemples : optimiser la gestion d’un parc automobile ou mettre en place une collecte sélective de papier. C’est une manière très opérationnelle de “passer à la pratique“ et de faire des progrès.

Une autre formule, l’échange d’expériences entre services, entre sites ou au sein d'un réseau rassemblant plusieurs structures, est hautement formateur. Mieux vaut parfois un déplacement d’un jour “pour voir sur le terrain“ qu’un stage de quatre jours !


Retour en haut de la page