Guide de l'éco-responsabilité

revenir à l'accueil du site

voir le site de l'ademe
imprimer cette page
 
« Les travaux d’impression sont confiés à un prestataire »

Introduire dans les cahiers de charges des prestataires des prescriptions sur la qualité écologique des encres, papiers et imprimantes utilisés.


« La charte graphique utilisée ne peut pas être changée car elle fait partie de l’identité de la structure »

Il est possible d’améliorer l’organisation des documents (optimisation de l’utilisation des couleurs, minimisation des aplats…) tout en respectant la cohérence d’une identité visuelle.


« Nous ne sommes pas organisateurs d’une manifestation et ne sommes donc pas responsables de la façon dont elle est gérée »

Il s’agit alors d’une part de se focaliser sur les points sur lesquels il est possible d’agir (minimisation des impacts liés à un stand, gestion des déchets, utilisation des transports en commun pour se rendre sur le lieu de la manifestation…), et d’autre part de sensibiliser les autres utilisateurs et les organisateurs aux enjeux de développement durable liés à l’événement.

Dans le cas d’un financement ou co-financement d’une manifestation ou d’une édition, il est toujours possible d’imposer des critères environnementaux (achats de produits et de services) pour le règlement d’une subvention.

Voir la présentation de l'outil ADERE sur la page "Diagnostic" de cette rubrique.


« Lors d’événements, il n’est pas possible d’utiliser de la vaisselle durable pour des questions d’hygiène ou de logistique »

Les exemples réussis se sont multipliés, avec la mise en place d’une logistique permettant le nettoyage rapide de gobelets, voire des solutions de location des gobelets sur place intégrant toute la logistique nécessaire.


Retour en haut de la page