Guide de l'éco-responsabilité

revenir à l'accueil du site

voir le site de l'ademe
imprimer cette page
 
Agir sur l'air intérieur

Santé et prévention des risques

Agir sur l'air intérieur

Supprimer les substances toxiques et accroître la part des marchés avec caractéristique écolabel français ou éco-conçu (dans les fournitures de bureau et le mobilier notamment).

La ventilation : un élément primordial pour la qualité de l’air intérieur

La modulation : économies d'énergie, économies de budget

Depuis le début des années 2000, de nombreuses techniques se sont développées pour gérer les équipements de ventilation en tenant compte l’occupation des bâtiments, très variable selon les horaires et le type de locaux. Ce principe permet d’apporter une quantité d’air adaptée au nombre d’occupants, mais aussi, losque le renouvellement d’air est couplé à un système de chauffage / climatisation, de limiter les pertes de chaud ou de froid suivant la saison et, par conséquent, les consommations électriques de ces équipements. Un guide pratique a été publié par l’ADEME à ce sujet, téléchargeable sur la page consacrée à la ventilation sur le site de l’ADEME.

Maintien de la qualité de l’air lors de travaux

Lors du réaménagement de bureaux, il est fréquent que des cloisonnements soient réalisés ou que des huisseries soient remplacées : il est important dans ces cas de vérifier la circulation de l'air.

Surventilation nocturne

En période estivale, pour limiter les niveaux de température dans les locaux en journée, la surventilation nocturne consiste à augmenter le débit de ventilation la nuit, c’est à dire lorsque la température extérieure est plus basse. Cela optimise la gestion énergétique et permet un meilleur confort thermique le jour, d’autant plus si le bâtiment possède une bonne inertie.


Retour en haut de la page