Guide de l'éco-responsabilité

revenir à l'accueil du site

voir le site de l'ademe
imprimer cette page
 

La démarche à adopter doit porter sur trois objectifs convergents :

  • consommer moins (l’énergie la plus économique est toujours celle que nous n’utilisons pas),
  • consommer mieux,
  • consommer autrement,

sans compromettre le confort.

Consommer moins

Il s'agit d'identifier les potentiels d’économies et à mettre en place des actions pour limiter les gaspillages. Ce sont souvent des actions à faible coût. Consommer moins, c’est aussi rationaliser la consommation en fonction de l’occupation des bâtiments. Il s’agit également de diminuer la demande d’énergie des bâtiments, ce qui nécessite alors des interventions plus lourdes, comme le traitement des ponts thermiques. Ce type de grands chantiers est plus facilement envisageable lors de réhabilitations ou de projets de bâtiments neufs. Concernant les interventions plus lourdes liées à l’enveloppe du bâtiment au choix des matériaux ou à l’orientation du bâtiment et pour de plus amples informations sur les labels et certifications en matière de qualité environnementale, vous pouvez consulter la rubrique « Bâtiment ».

Consommer mieux

Cela revient à améliorer l’efficacité énergétique des équipements utilisés, par exemple en modifiant les équipements d’éclairage, la bureautique ou en remplaçant les systèmes de production de chaud et de froid par des équipements plus performants.

Consommer autrement

Cela consiste à recourir à des sources d’énergies renouvelables, par exemple les pompes à chaleur, le solaire photovoltaïque ou le solaire thermique. Ces installations se caractérisent par des temps de retour sur investissement relativement longs (supérieurs à 10 ans) et doivent être envisagées en fonction du type de bâtiment et de l’environnement local. Dans tous les cas, un état des lieux des consommations d’énergies du bâtiment et des installations techniques utilisées devra être réalisé afin d’identifier les potentiels d’économies réalisables et le type d’actions à envisager. Enfin, n’oubliez pas que la démarche d’amélioration de la gestion énergétique d’une organisation s’appuie toujours sur la sensibilisation et la participation de l’ensemble des occupants du site (personnel, prestataires externes et autres locataires), voire des propriétaires en cas de location.


Retour en haut de la page