Guide de l'éco-responsabilité

revenir à l'accueil du site

voir le site de l'ademe
imprimer cette page
 

Depuis une vingtaine d’années, les « risques psychosociaux » sont progressivement apparus comme des sujets majeurs de la vie au travail. Cette expression renvoie à des situations plus larges que le « stress » : surcharge de travail, contraintes excessives de temps mais aussi perte de repères, difficulté à trouver du sens au travail, conflit de valeurs. Elle induit l’idée que la santé psychique se construit en partie dans la relation aux autres, en particulier dans l’environnement professionnel : par la reconnaissance, la coopération, le soutien des collègues et de la hiérarchie…

En 2003, l’enquête SUMER de la DARES, ou plus récemment l’étude épidémiologique Samotrace (2009) de l’InVS et le sondage réseau Anact/CSA "Le stress au travail" (2009) démontrent l’importance de ce phénomène.

Au-delà des approches individuelles, des solutions peuvent se trouver dans des démarches plus collectives et participatives, permettant de diagnostiquer les conditions de travail susceptibles de provoquer ces troubles, et de prévenir les modes d’organisation qui y conduisent. Cela passe notamment par la qualité du climat ou « dialogue » social entre tous les types d’acteurs au sein d’une structure (direction, encadrement, collaborateurs, CHSCT…) et également les ceux en appui (services de santé au travail notamment),

L'Etat a commandé un certain nombre d’études sur ce sujet :

 

Le site travailler-mieux.gouv.fr a pour but de sensibiliser employeurs et travailleurs sur les divers risques liés aux conditions de travail.


Retour en haut de la page