Guide de l'éco-responsabilité

revenir à l'accueil du site

voir le site de l'ademe
imprimer cette page
 

Nous sommes de plus en plus nombreux à utiliser chaque jour, au travail ou à la maison, les technologies de l’information et de la communication (TIC). Ces pratiques, améliorent les échanges et le partage de l’information, contribuent partiellement à éviter déplacements, impressions ou autres activités émettrices de gaz à effet de serre. Néanmoins, l’analyse de leur cycle de vie montre qu’elles génèrent elles aussi des impacts spécifiques : consommation électrique (celle-ci augmente de 10% par an environ depuis 10 ans), déchets… L’utilisation des TIC peut donc être optimisée, à travers des pratiques plus responsables et la notion d’éco-conception appliquée aux logiciels.

Quelques exemples :

  • Courriels :
    • Le choix d’un format « texte brut » ou HTML a un impact sur le poids des messages. À l’échelle d’une grande entreprise, la gestion de ces formats peut avoir un impact financier assez conséquent. Des recommandations existent en matière d’envoi de courriels, de formats, pièces jointes, stockage, gestion des SPAM ou encore impression des messages…
  • Documents en pdf :
    • Optimisation la taille des documents pdf (compression des images, polices…)
    • Sur un site Web, mise en ligne de documents optimisés pour une lecture à l’écran et possibilité de consulter en ligne ou de télécharger le document : soit chapitre par chapitre, soit dans son intégralité.
  • Web :
    • Intégration de sites selon les principes du « Responsive Web Design » : littéralement « Web réactif et adaptable », qui consiste à adapter la mise en forme et le contenu des pages web en fonction du contexte de visualisation : écran d’ordinateur, tablette, smartphone…
    • Utilisation du cache dans les sites
    • Redimensionner des images avant de les charger dans un gestionnaire de contenu de site
    • Etc.

 

Pour en savoir plus, consulter


Retour en haut de la page